14 juin 2024

Krusell France

Ta dose d'actu digital !

Déployer et configurer Caddy Web Server sur Debian 12: tutoriel complet

Installation et configuration Caddy
Rate this post

Déploiement du serveur web Caddy sur une machine Linux

Présentation

Comment déployer le serveur web Caddy sur une machine Linux ? Ce tutoriel répond à cette question, car nous allons installer et configurer Caddy sur Debian 12 ! Nous verrons quelques options de configuration, ainsi que l’ajout de PHP-FPM, pour vous permettre de faire vos premiers pas avec Caddy.

Qu’est-ce que Caddy Web Server ?

Écrit en Go, Caddy est un serveur web open source créé par ZeroSSL. Il représente une alternative aux autres serveurs Web, notamment Apache2 et Nginx que vous connaissez probablement. Vous pouvez utiliser ce lien pour accéder au site officiel.

Voici quelques caractéristiques clés pour décrire Caddy:

Caddy prend en charge le HTTPS automatique, c’est-à-dire qu’il va obtenir un certificat TLS automatiquement pour votre site Web. Ce certificat TLS valide est obtenu auprès de Let’s Encrypt et sera renouvelé automatiquement. Possibilité d’avoir du HTTPS sur localhost également, grâce à une autorité de certification locale. C’est un gros point positif pour ce serveur Web.

Son fichier de configuration Caddyfile peut-être rédigé en mode déclaratif ou au format JSON. ll y a ce que Caddy appelle des “Config Adapter” permettant la prise en charge de différents formats : une configuration rédigée au format Nginx sera interprétée par Caddy.

Son API native sert à gérer la configuration du serveur web.

Caddy est rapide à installer et à configurer pour publier un simple site web.

Caddy peut gérer plusieurs sites web, avec un système de “virtual hosts” par nom de domaine et port.

Caddy peut jouer le rôle de reverse proxy.

Si vous souhaitez également vous intéresser à d’autres serveurs, voici nos tutoriels :

Installer Caddy sur Debian

Nous allons commencer par installer Caddy sur notre machine Debian. La configuration réseau de celle-ci a été préparée en amont.

Commençons par installer des paquets nécessaires à la suite des opérations, notamment pour ajouter le dépôt sur lequel se situe le paquet d’installation de Caddy.

Puis, ajoutons le dépôt en question après avoir récupéré sa clé GPG:

Nous n’avons plus qu’à mettre à jour le cache des paquets et à installer le paquet “caddy” en lui-même.

Ces étapes sont celles présentées dans la documentation officielle. Vous pouvez vous référer à cette page pour obtenir les instructions pour d’autres distributions.

Systemctl peut gérer le service Caddy et nous allons pouvoir activer son démarrage automatique.

Dès à présent, nous devons pouvoir accéder à la page par défaut de Caddy. Suite à l’installation, il est actif sur le port 80 en HTTP.

Pour connaître la version de Caddy, voici la commande à exécuter :

Remarque : il y a un jeu de commandes complet associé à la commande “caddy” en elle-même.

L’installation étant terminée, nous allons aborder la configuration de Caddy dans la suite de l’article.

Créer sa première configuration Caddy

Comment configurer un premier site web sur Caddy ? Bonne question. Ici, notre objectif sera de configurer le serveur web pour héberger le site “webcad.it-connect.tech” : un enregistrement DNS public a été créé au préalable, ce qui va permettre à Caddy d’obtenir un certificat TLS pour ce site.

Conclusion

Ce tutoriel d’introduction à Caddy touche à sa fin ! Nous avons vu comment effectuer l’installation de ce serveur web sur Debian 12, puis nous avons mis en place notre première configuration. La gestion automatique du HTTPS est un gros plus pour Caddy, ce qui évite de gérer Let’s Encrypt soi-même que ce soit avec ACME ou Certbot.

Habitué à configurer Apache2 depuis de nombreuses années, et de temps à autre Nginx et IIS, nous avouons que nous étions un peu perdus au moment de faire nos premiers pas avec Caddy. Comme pour tout service, il faut du temps pour comprendre son fonctionnement : la documentation est une aide précieuse. La communauté ne semble pas encore très importante, contrairement à Apache2 ou Nginx où nous trouvons de nombreux articles, posts sur les forums, etc… Ceci devrait s’améliorer avec le temps : Caddy est un projet mature et très intéressant qui mérite qu’on s’intéresse à lui.

N’hésitez pas à commenter cet article pour poser vos questions et partager votre avis sur Caddy.

Source : www.it-connect.fr

  • Julien Castex

    Julien est un journaliste tech polyvalent avec une expérience couvrant divers aspects de la high tech, en passant par les smartphones et l'Intelligence Artificielle. Il écrit sur les dernières tendances technologiques, les startups et les projets innovants ainsi que les impacts de la technologie sur la société.

    Voir toutes les publications