21 juillet 2024

Krusell France

Ta dose d'actu digital !

Microsoft quitte son poste d’observateur chez OpenAI amid ‘hypergrowth’

Microsoft CEO Satya Nadella speaks during the OpenAI DevDay event on November 06, 2023 in San Francisco
Rate this post

Après avoir obtenu un siège d’observateur au sein du conseil d’OpenAI, Microsoft quitte sa position de siège non votant.

Départ de Microsoft d’OpenAI

Dans une lettre envoyée à OpenAI mardi, Microsoft a déclaré que la société avait constaté des progrès suffisants au sein de la société d’IA et qu’elle était confiante dans sa direction, selon Axios.

OpenAI a déclaré qu’après ce changement, il n’y aura plus d’observateurs au conseil. Cela exclut probablement les rapports selon lesquels Apple obtiendrait un siège d’observateur.

“Nous sommes reconnaissants à Microsoft d’exprimer sa confiance dans le conseil d’administration et la direction de la société, et nous sommes impatients de poursuivre notre partenariat réussi”, a déclaré OpenAI dans un communiqué envoyé à TechCrunch.

Changements au sein du conseil d’OpenAI

Sous la direction du directeur financier Sarah Friar, nous mettons en place une nouvelle approche pour informer et engager les principaux partenaires stratégiques – tels que Microsoft et Apple – et les investisseurs – tels que Thrive Capital et Khosla Ventures.

Depuis les changements intervenus chez OpenAI l’année dernière, certains chercheurs de premier plan comme Andrej Karpathy et Ilya Sutskever ont quitté l’entreprise. Après son départ, Sutskever a fondé une nouvelle entreprise d’IA appelée Safe Superintelligence Inc. (SSI), axée sur l’amélioration de la sécurité de l’IA.

Investissements de Microsoft dans OpenAI

Alors que Microsoft a quitté le siège d’observateur, la société détient toujours 49% d’OpenAI à but lucratif après avoir investi près de 13 milliards de dollars. Ce type de partenariat peut susciter l’ire des régulateurs de la concurrence dans l’UE, selon un rapport de Reuters publié en avril.

Le mois dernier, Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne chargée de la politique de concurrence, a déclaré que ce type d’investissements ne devrait pas devenir un véhicule pour que les grandes entreprises technologiques contrôlent d’autres sociétés.

Source : techcrunch.com

  • Mia Dufresne

    Mia est une rédactrice spécialisée dans les produits tech et l'IA, avec une formation en data science et une passion pour l'innovation. Elle explore les dernières avancées en IA, leurs applications pratiques et leurs implications éthiques.

    Voir toutes les publications